Nom :

La gare du Canadien Pacifique

Adresse :
 

24, rue Saint-Paul
Sainte-Agathe-des-Monts

Cadastre (1882) :

Lot 11 ptie puis 80, rang IV, canton Beresford,
cadastre de la Paroisse de Sainte-Agathe

Cadastre du Québec :

Lot 5 579 616

Date(s) de construction :   

1892-93, vers 1920


Historique de l'immeuble

Le Chemin de fer de colonisation du Nord de Montréal, devenu le Chemin de fer Québec, Montréal, Ottawa et Occidental (QMOO), avait inauguré le service entre Montréal et Saint-Jérôme en 1876, avant d'être intégré au Canadien Pacifique (CP) en 1883. De 1890 à 1893, c'est une autre entité juridique, contrôlée par le CP mais financée par le Gouvernement du Québec qui entreprend la construction de la voie vers le Nord, à partir de Saint-Jérôme. Le service est inauguré à Sainte-Adèle en 1892 puis, après avoir dû trancher une montagne près du Mont-Sauvage, à Sainte-Agathe en 1893. Ce n'est qu'en 1909 que la voie atteindra Mont-Laurier.

La gare est construite en 1893, puis agrandie vers 1920. Peu avant la cessation du service ferroviaire en 1982, cette gare est acquise par la Ville de Sainte-Agathe qui y installe un bureau touristique et un musée de la photographie, avec la collection acquise du photographe agatois Yvon Côté. La gare et son contenu sont en grande partie détruits en 2008 par un incendie criminel. La partie originale de la gare est par la suite reconstruite, mais sans les ajouts de 1920.

Références

  • Page sur la gare de Sainte-Agathe sur le site du Patrimoine ferroviaire des Laurentides.
  • Dallard, Éric-Olivier, «Un incendie criminel ravage la gare de Sainte-Agathe», dans Accès, 22 octobre 2008.