Le patrimoine ferroviaire
des Laurentides


Introduction

L'histoire du chemin de fer dans la région des Laurentides est extrêmement méconnue. Pour la plupart d'entre nous, elle se limite au proverbial «p'tit train du Nord», alors que dans les faits, celui-ci n'a occupé qu'une place relativement secondaire dans les grands projets de construction ferroviaire de la deuxième moitié du XIXe siècle.

En effet et contrairement à ce que l'on croit généralement, les grands axes de développement régional du chemin de fer ont été Est-Ouest et non pas Nord-Sud. Le premier grand projet en 1840, avant même que ne soit construite la ligne du Grand-Tronc entre Montréal et Toronto, visait à relier Montréal et Ottawa par la rive Nord de la rivière des Outaouais. Le premier tronçon, construit de 1847 à 1854, sera en opération jusqu'en 1910 sous le nom de Carillon & Grenville Railway. Dans les années 1870, le Quebec, Montreal, Ottawa & Occidental sera aussi orienté Est-Ouest afin de relier les trois villes évoquées par son nom. Le p'tit train du Nord n'en sera qu'une antenne destinée à relier Saint-Jérôme d'abord et le Nord ensuite. Le chemin de fer du Grand-Nord visera lui aussi dans les années 1880 à construire une voie de contournement de la région de Montréal en reliant Argenteuil à Saint-Jérôme, Joliette et Shawinigan par une liaison Est-Ouest. Le chemin de fer de colonisation de Montfort enfin voulait également se diriger vers l'Ouest à partir de Saint-Sauveur, même si le projet initial n'a finalement jamais été complété.


La gare du lac Mercier à Mont-Tremblant (photo MGV 2010)

On retrouve sur ce site l'histoire des différentes compagnies qui ont développé le réseau, des lignes qui ont sillonné le territoire ainsi que des gares qui ont occupé une place importante dans de nombreuses localités. Même si une partie de ce patrimoine a disparu au fil des ans, l'usage du train ayant connu des hauts et des bas, de nombreux témoins de cette histoire demeurent encore en usage et font souvent toujours partie de notre quotidien. Outre l'histoire des différents composants, on y retrouve aussi une abondante iconographie ainsi que de nombreux témoins documentaires, comme les anciens indicateurs.

Retour au menu







Accueil

Les nouveautés

Pour nous rejoindre



Le patrimoine ferroviaire
des Laurentides