lors qu'avec les années, la frénésie s'est emparée de la partie Est du pays des Deux-Montagnes en la transformant en une banlieue hyperactive, la Paroisse de Saint-Placide, heureusement située à son extrémité Ouest, a su conserver son cachet de coin tranquille.

Resté à l'écart des grands bouleversements amenés par les boulevards et les autoroutes, ce village a gardé quelques unes de ses rues étroites et on ne serait presque pas surpris d'y rencontrer, sur le chemin qui descend jusqu'au quai, un cheval tirant lentement son chargement. Pas du tout rétrograde, Saint-Placide a conservé son art de vivre à l'échelle humaine.

La partie rurale de Saint-Placide a aussi retenu une partie de son charme d'antan. Sur la côte Saint-Vincent, en allant vers Saint-Benoît, plusieurs maisons anciennes ont survecu aux assauts du temps. Sur la côte des Éboulis par contre, aujourd'hui la route 344, les élargissements successifs et le redressement du chemin ont fait disparaître la majorité des témoins du passé.

Profitons donc de ce coin de pays, pendant qu'il en est encore temps.

- Marc-Gabriel Vallières, janvier 2020




Pour une liste des nouveautés, consultez le blog des nouveautés!




Pour nous rejoindre
Photo
L'église de Saint-Placide
au XIXe siècle

2020-01-20