Que reste-t-il du Saint-Jérôme d'autrefois ?

Saint-Jérôme est une ville neuve. En 1837, elle naissait à peine. Elle ne conserve alors que peu de vieux immeubles de pierre comme dans les villages qui bordent le Saint-Laurent. Au centre de l'ancien noyau villageois, la cathédrale, le Vieux-Palais, les maisons Prévost, Nantel et Langwell, l'ancienne gare. Pour mieux saisir l'âme du Vieux-Saint-Jérôme, il faut aller dans le faubourg, au Sud de la ville, jusqu'à l'hôpital. Des rues étroites où survivent encore des petites maisons populaires toutes en bois. Mais bien précaire que ce patrimoine prêt à se moderniser. C'est une photographie du Saint-Jérôme d'aujourd'hui que nous présentons ici, avant que tous les témoins du passé ne disparaissent complètement. Et aussi une réminiscence de ce qui n'est plus, comme ce passé industriel avec les grands ensembles de la Regent Knitting Mills et de la Dominion Rubber, maintenant tombés sous le pic du démolisseur. Seul subsiste encore - pour combien de temps ? - le moulin de la Rolland, à la Chapelle, au Sud du village.

- Marc-Gabriel Vallières, février 2015



Antoine Labelle
Le monument au curé Labelle




Pour une liste des nouveautés, consultez le blog des nouveautés!




Pour nous rejoindre

2015-03-06