Les anciens villages qui forment aujourd'hui la Ville de Mirabel ont connu, au cours de leur histoire, plusieurs «grands dérangements». Saint-Benoît a subi le calvaire des événements de 1837. L'armée anglaise et les Loyaux ont incendié les demeures en laissant les femmes et les enfants sans vêtements dans une glaciale nuit d'hiver. Puis, Sainte-Scholastique et toutes les localités environnantes ont connu, en 1969, l'enfer des expropriations pour un aéroport qui n'aura même pas vécu quarante ans.

L'histoire de la région est ainsi marquée par les abus du pouvoir. Ce pouvoir qui s'est acharné sur les Acadiens au XVIIIe siècle, sur les Patriotes québécois au XIXe, sur les Amérindiens encore aujourd'hui. Le tissu social en a été irrémédiablement altéré, laissant ici et là quelques traces dans la pierre, le bois et la brique.

Ce sont ces vestiges dont nous voulons perpétuer ici la mémoire, pendant qu'on se souvient encore un peu de ceux qui y sont nés, qui les ont animés et qui nous ont quittés, quelques vieilles maisons et édifices publics qui valent les soins qu'on leur apporte – ou, trop souvent, qu'on ne leur apporte pas assez.

Car nulle part ailleurs qu'à Mirabel, encore aujourd'hui, ne néglige-t-on autant les témoins du passé. Les vieilles maisons de Saint-Canut sont à peu près toutes disparues. Une promenade à Saint-Benoît n'apporte que la tristesse de voir le magasin de James Watts si malmené, de voir la pourriture attaquer la maison de Jean-Joseph Girouard jusqu'à la moelle sans qu'on y fasse quoi que ce soit. Un «peuple sans histoire» disait Durham? Un peuple qui ne veut pas en avoir pourrait-on croire ici.

– Marc-Gabriel Vallières, 2015.





«Nous partirons de nuit pour l'aube des mystères
et tu ne verras plus les maisons et les terres
et ne sachant plus rien des anciennes rancoeurs
des détresses d'hier, des jungles de la peur
tu sauras en chemin tout ce que je te donne
tu seras contre moi celle qui s'abandonne ...»

– Gaston Miron, L'homme rapaillé, 1970.






Accueil

Les nouveautés



Cartes postales
anciennes
de Mirabel




Pour nous rejoindre