Nom :

Le marché public

Adresse :
 

9435, côte des Saints
Mirabel (Sainte-Scholastique)

Cadastre (1877) :

Lot 95 ptie, cadastre du Village

Cadastre (1987) :

Lot 26-142, cadastre de Mirabel

Cadastre (2000) :

Lot 1 847 652, cadastre du Québec

Date(s) de construction :   

1895


Historique de l'immeuble

Le terrain de l'église s'étendait originellement, le long de la côte des Saints, de la rue Saint-Vincent jusqu'à la riviè. En 1895, la Fabrique en cède une partie à la municipalité du Village pour la construction d'un marché public, afin de favoriser le développement de la ressource agricole, seule industrie de la région. Tout au long du XXe siècle jusqu'aux années 1960, Sainte-Scholastique sera l'hôte d'une exposition agricole d'envergure. L'immeuble sert aussi de salle du Conseil municipal et, jusqu'aux années 1980, de caserne de pompiers.

En 1987, la Ville de Mirabel rachète l'immeuble du Gouvernement fédéral et songe à le démolir. Devant le tollé provoqué par ce projet, l'immeuble est finalement conservé puis revendu, afin de le convertir en résidence privée.

Références

  • Bilodeau, Benoît, «Démarches pour empêcher la démolition de l'ancienne caserne d'incendie d'une valeur historique importante», dans La Concorde, Saint-Eustache, 23 novembre 1988, page 39.
  • Bilodeau, Benoît, «Valeur historique de l'ancienne caserne d'incendie de Sainte-Scholastique : Le ministère des Affaires culturelles doit remettre ses conclusions ces jours-ci», dans La Concorde, Saint-Eustache, 23 novembre 1988, page 41.
  • Bilodeau, Benoît, «La Société d'histoire régionale de Deux-Montagnes demande à Mirabel de retarder la démolition du bâtiment», dans La Concorde, Saint-Eustache, 30 novembre 1988, page 11.
  • Boileau, Alice, «La Société d'histoire régionale de Deux-Montagnes veut la sauvegarde de l'ancien marché public de Sainte-Scholastique», dans La Concorde, Saint-Eustache, 30 novembre 1988, page 4.
  • Sainte-Scholastique 1990, Sherbrooke, Éditions Louis Bilodeau et Fils, 1990, page 121.