Nom :

Site de la première école

Adresse :
 

Côte des Saints, coin SE de la rue Saint-Vincent
Mirabel (Sainte-Scholastique)

Cadastre (1877) :

Lot 97, cadastre du Village

Cadastre (2000) :

Lot 1 847 627, cadastre du Québec

Date(s) de construction :   

1847

Date(s) de destruction :   

Vers 1978


Historique de l'immeuble

La loi de 1845 instituant les Commissions scolaires ne faisait pas l'affaire de l'Église catholique, qui perdait ainsi le contrôle sur l'éducation dans la province. L'évêque de Montréal, mgr Bourget, demande donc aux curés de privilégier l'ouverture, dans chaque paroisse, d'une école qui demeurerait sous le contrôle du clergé. C'est ainsi que la Fabrique de Sainte-Scholastique acquiert une maison face à l'église pour la transformer en école. Un premier contrat est donné par le curé Bonin à Joseph Piché en mars 1847 pour rénover la maison. Deux mois plus tard cependant, il change d'idée et décide de plutôt la démolir pour en construire une nouvelle, ce qui ne fait évidemment pas l'affaire de Piché qui n'a pas pris part à la décision. De nouveaux contrats sont donc accordés en mai 1847 à Joseph Denis pour la charpente, à Léandre Groulx pour le solage et à Joseph Lamoureux pour la menuiserie.

L'école n'occupera pas le site pour très longtemps puisque l'école de la Commission scolaire s'installe tout près de là, au tout début de la côte Saint-Rémi et que le couvent ouvre ses portes dans l'ancien presbytère en 1850. La maison est ensuite vendue et sert d'habitation jusqu'à sa destruction par le feu, à la fin des années 1970.

Références

  • Sainte-Scholastique, 1990, Sherbrooke, Éditions Louis Bilodeau, 1990, page 33.