Nom :

L'auberge Villa mon repos

Adresse :
 

50, chemin de Sainte-Marguerite
Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson

Cadastre (1882) :

Lot 55 partie, rang VI, canton Wexford,
cadastre de la Paroisse de Sainte-Marguerite

Cadastre (2018) :

Lot 5 229 049, cadastre du Québec

Date(s) de construction :   

Entre 1905 et 1909


Historique de l'immeuble

Cette grande maison a été construite entre 1905 et 1909 sur un terrain qui avait appartenu à Charles Lajeunesse. Elle reprend alors presqu'à l'identique l'architecture du «Château Quinte», une auberge située un peu plus loin, sur une colline au bord du lac Masson.

La maison est acquise en 1909 par Emma Bailey, veuve du navigateur Charles Pilotte, qui y opère une auberge jusqu'en 1920 sous le nom de «Pension Villa mon repos». Des années 1920 aux années 1940, elle portait le nom d'hôtel Mount-Rose et appartenait à madame Ray Spires. Dans les années 1940 et 1950, une maison de pension y était opérée par Albert Sigouin. De 1959 au milieu des années 1970, l'établissement portait le nom « d'Hôtel Villa Doré », du nom de son propriétaire Gérard Doré, puis il est devenu « l'Auberge La Huchette », jusqu'à la fin des années 1980. Une nouvelle auberge y a aujourd'hui été aménagée sous le nom de « La Villa du Nord ». L'iconographie ancienne nous montre que la toiture a été modifiée et réduite au cours des années.


Références

  • Bruchési, Yves, « Le tourisme de 1925 à 1939 à Sainte-Marguerite du Lac Masson », dans Les Cahiers d'histoire des Pays-d'en-Haut, no 65, printemps 1995, pages 7 à 15.