Retour à l'accueil
 

Année 2019


14 août 2019

Les immeubles anciens de Saint-Eustache-sur-le-Lac, aujourd'hui le secteur du Grand-Moulin de la Ville de Deux-Montagnes, ont été mis en évidence au moyen d'un menu particulier. Trois lieux d'intérêt de ce quartier ont été ajoutés au site par la même occasion : l'ancien cinéma Moon sur le chemin d'Oka ainsi que le restaurant de la Station et la gare de Saint-Eustache-sur-le-Lac, sur la rue Rockland.

30 juin 2019

La maison Joseph Prud'homme, sise au 685 du chemin du Rivière-Sud à Saint-Eustache, a été ajoutée au site des maisons anciennes de Saint-Eustache.


 

29 juin 2019

La maison Émile Légaré, sise au 68 du chemin du Grand-Moulin à Deux-Montagnes, a été ajoutée au site des maisons anciennes de Saint-Eustache.

2 juin 2019

De très nombreuses modifications ont été apportées au site des maison anciennes de Saint-Eustache ainsi qu'à celui des maisons des anciens villages de Mirabel au cours des derniers mois. Plusieurs chaînes de titres ont été complétées, des maisons ont été ajoutées et de nombreuses photographies anciennes ont aussi été ajoutées.

20 mai 2019

Les pages comportant des séquences vidéo sur le site des maison anciennes de Sainte-Marguerite-du-lac-Masson et d'Estérel ont été converties au standard HTML-5 afin de pouvoir être visualisées avec la majorité des navigateurs web.


 

17 mai 2019

La maison Antoine-Duquette, située au 7570 du chemin du Chicot Nord à Saint-Augustin, a été ajoutée au site des maisons anciennes des villages de Mirabel.

30 avril 2019

Les actes rédigés entre 1854 et 1870 du notaire Antoine Fortier de Sainte-Scholastique, soit les minutes 1 à 3000, sont maintenant indexés dans la base de données des notaires et des cadastres des Laurentides. Le travail se poursuit pour y ajouter bientôt une autre tranche de cet important notaire mirabellois.


 

16 février 2019

Deux maisons disparues ont été ajoutées au site des maisons anciennes de Saint-Eustache. D'abord le site où se trouvait la maison du notaire Joseph-Amable Berthelot, ardent Patriote lors des événements de 1837, puis celle de son confrère le notaire Frédéric-Eugène Globensky, Loyaliste convaincu.

14 février 2019

Un site méconnu de Sainte-Scholastique a été ajouté aux maisons des anciens villages de Mirabel. Il s'agit d'un ensemble de moulins, construits au milieu du XIXe siècle dont l'immeuble principal a par la suite été converti en fonderie. Situés près de la rivière à l'arrière de la Caisse populaire de la rue Saint-Vincent, les moulins et la fonderie du village de Sainte-Scholastique ont constitué pendant plus d'un siècle un ensemble industriel aujourd'hui totalement disparu.

31 janvier 2019

Les actes rédigés à Saint-André-d'Argenteuil par le notaire William Anderson Phillips sont maintenant indexés dans la base de données des notaires et des cadastres des Laurentides. Ces actes couvrent les années 1857 à 1862. Ont été omis les actes rédigés durant les périodes où il habitait à Montréal et à Compton. Une autre contribution de madame Anne Lemay, l'infatigable chercheuse pour Mirabel et Argenteuil!

25 janvier 2019

Les habitats humains évoluent, on ne le sait que trop bien. Pour le pire diront les nostalgiques, pour le mieux rétorqueront ceux qui en tirent un avantage, souvent économique. Cette évolution des villes autant que des empires s'effectue parfois de façon imperceptible sur plusieurs siècles. En d'autres occasions, les changements sont brusques et modifient complètement l'habitat sur une ou deux générations à peine. Le quartier du Grand-Moulin, autrefois dans la municipalité de Saint-Eustache-sur-le-Lac et maintenant partie de la ville de Deux-Montagnes, est un excellent exemple d'évolution rapide qui pourrait être cité dans tous les cours d'urbanisme moderne.

Autrefois partie du domaine des seigneurs de Saint-Eustache autour de l'ensemble semi-industriel du Grand-Moulin, ce lieu a connu un développement résidentiel et de villégiature lors de la Seconde guerre mondiale avec le projet domiciliaire Mille Isles Park, autour de la gare du Canadien National. Une zone commerciale s'est aussi développée, principalement entre la gare et la 8e Avenue et entre le boulevard du Lac et la rue Rockland, avec des épiceries-boucheries, des restaurants, un marchand de meubles et des services professionnels. Avec les années 50, un marché d'alimentation de grande surface s'y est aussi installé. Puis, à la fin des années 60 et durant les années 70, tout a basculé. Le marché d'alimentation s'est déplacé vers le chemin d'Oka et tous les autres commerces ont périclité, avant de finalement fermer boutique. Avec le réaménagement de la gare de train de banlieue, prévu pour 2019-2020, le dernier commerce de proximité vient de fermer ses portes pour être démoli. Au même moment, pour maximiser ses revenus fonciers, la municipalité pousse la construction d'immeubles à appartements de grand volume, au milieu d'un quartier de bungalows, réduisant sans remords à néant la qualité de vie des habitants déjà en place. Des promoteurs et des fonctionnaires qui ne se préoccupent que si peu de leurs concitoyens, n'est-ce pas cela qu'on a appellé à une certaine époque du «développement sauvage»? Alors peut-être faudra-t-il nous ranger parmi les nostalgiques...

Pour éviter que tout cela ne sombre totalement dans l'oubli, nous avons ajouté aux pages des maisons anciennes de Saint-Eustache quelques uns de ces lieux du Saint-Eustache-sur-le-Lac dont se souviennent encore celles et ceux qui y ont vécu, même s'il ne s'agit pas d'immeubles de grand intérêt architectural :

  • L'ancienne boucherie d'Armand Guérin, au 701 du boulevard du Lac
  • L'ancienne épicerie-boucherie Castonguay-Bigras, au 803 du boulevard du Lac
  • Le restaurant Jed's, au 901 du boulevard du Lac
  • 24 janvier 2019

    La forge Léon Rochon, au 829 de la 25e Avenue (côte Nord du Grand Chicot) à Saint-Eustache, a été ajoutée au site des maisons anciennes de Saint-Eustache. Un forgeron tenait boutique sur ce site avant 1843 et ses successeurs ont continué à y oeuvrer jusqu'au début des années 1900.

    23 janvier 2019

    Un nouveau notaire figure maintenant dans la base de données des notaires et des cadastres des Laurentides. Il s'agit du notaire Antoine Fortier qui a oeuvré à Sainte-Scholastique de 1854 à 1896. Ses actes des années 1854-1857 ont été ajoutés et l'indexation se continue pour les années ultérieures. De plus, les travaux de recréation des répertoires des notaires incendiés se poursuivent. De nouveaux actes des notaires Ignace Raizenne et Jean-Joseph Girouard de Saint-Benoît et Jean-Georges Lebel de Saint-Hermas viennent d'être ajoutés à la base de données.

    22 janvier 2019

    La maison Lahaie-Prud'homme, au 1015 du boulevard Arthur-Sauvé à Saint-Eustache, a été ajoutée au site des maisons anciennes de Saint-Eustache. Elle est située dans la section qui s'appelait autrefois la côte Saint-Louis. Elle a été construite par le cultivateur Antoine Lahaie au milieu du XIXe siècle et appartient depuis 1860 - soit un siècle et demi - à la famille Prud'homme.

    9 janvier 2019

    Les actes rédigés à Sainte-Thérèse-de-Blainville par le notaire Louis Marteau sont maintenant indexés dans la base de données des notaires et des cadastres des Laurentides. Ces actes couvrent les années 1839 à 1857. Le notaire Marteau est venu s'établir à Sainte-Thérèse en 1839 pour remplacer le notaire Joseph-Ignace Leclair qui venait de décéder. Les actes rédigés à Montréal de 1827 à 1839 n'ont pas été indexés.


     

    2 janvier 2019

    Une nouvelle section de Patrimoine-Laurentides a été activée. Il s'agit de pages sur le patrimoine industriel des Laurentides. Plus d'une trentaine de sites différents y sont répertoriés, par localité et par type d'industrie. Certains correspondent à des immeubles qu'on peut encore observer, d'autres ne sont plus que souvenirs parfois mentionnés dans les livres d'histoire...


    Année 2018

    Pour nous rejoindre